Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb

Sept nouvelles mares pour les amphibiens

Publié le - Mis à jour le 16 janvier 2020

Environnement

Les études d’impacts écologiques réalisés entre 2015 et 2017 par le bureau d’études écosphère ont permis de relever 9 espèces d’amphibiens dont 8 protégées et 4 constituant un enjeu de conservation (Triton ponctué, Triton crêté, Alyte accoucheur et Crapaud calamite). Ces amphibiens ont été observés dans les différents bassins de rétention et mares qui longent l’autoroute A10.

Afin de compenser les impacts sur ces amphibiens, sept nouvelles mares de 300 à 3000 m² seront créées en dehors des emprises travaux. 
6 mares auront pour vocation d’être végétalisées et accueilleront des populations d’amphibiens comme les Tritons ponctué, palmé ou encore le Crapaud commun. Ces mares, étanches, seront réalisées avec de l’argile. 
La 7ème mare accueillera quant à elle des amphibiens dit pionniers* comme le Crapaud calamite ou l’Alyte accoucheur et son étanchéité sera assurée par une géomembrane. En effet, ce type de mare a pour vocation d’être sèche en période estivale. L’argile pourrait alors être amenée à craqueler et à rendre la mare perméable et donc inadaptée pour les amphibiens pionniers. 

Les mares sont en cours de création et seront végétalisées au printemps 2020. Les amphibiens seront déplacés dans les mares compensatoires à l’hiver 2021. 

*Le Crapaud calamite ou l’Alyte accoucheur sont des amphibiens pionniers. Ces espèces ont la faculté de coloniser très rapidement un endroit dépourvu de végétation. De ce fait elles se développent plus vite que les autres espèces.
 

Imperméabilisation de la mare pionnière

Imperméabilisation de la mare pionnière